skip to Main Content
4 Astuces Pour être Un Parent Juste Et équitable!

4 astuces pour être un parent juste et équitable!

Mis à jour le 28 novembre 2019

Les parents de plusieurs enfants se posent immanquablement cette question : est-ce que je traite tous mes enfants équitablement? Est-ce que je peux minimiser la jalousie entre eux? Est-ce que je suis juste dans mes interventions? Nous venons à votre rescousse et vous proposons 4 astuces pour être le parent équitable que vous souhaitez devenir!

1. Comprendre que les enfants sont par nature différents. Ils ont donc des besoins différents.

Souvenez-vous : vos bébés étaient différents au possible : l’un voulait se faire bercer des heures, l’autre était indépendant. L’un se réveillait toutes les heures, l’autre a fait ses nuits dans un temps qui rendrait jaloux bien d’autres parents. Qu’est-ce qui explique cette différence? Leurs besoins n’étaient pas les mêmes ou encore la manière de les combler était différente. Vous vous êtes adaptés à chacun d’eux, et même s’ils ont beaucoup grandi, cette donnée reste la même.

D’autant plus que, maintenant, leurs besoins sont plus complexes : s’actualiser, s’affirmer, s’identifier, s’affilier, etc. Il faut encore vous adapter! Si vous êtes à l’écoute de ces besoins et que vous cernez ce qui aidera à les combler, vous êtes sur la bonne voie.

Ce que ça veut dire concrètement? Lorsque vient le temps de les gâter, les enfants ne s’arrêteront pas au prix ou à la grosseur du cadeau si vous visez juste sur ce qui nourrit leur développement. De votre côté, ne vous attardez pas toujours à donner de manière égale à vos enfants, ils le remarqueront et voudront toujours qu’il en soit ainsi. Évitez donc de leur offrir toujours exactement la même chose. Allez-y selon leurs intérêts et leurs passions. De plus, ça les aidera à comprendre que tout n’est pas réparti équitablement dans la vie, et qu’on doit plutôt viser à combler nos besoins plutôt que nos envies et désirs systématiquement.

 

2. Comprendre les mécanismes de la jalousie

Lorsque l’on parle de jalousie, on parle de possessivité. Ainsi, si je possède un bien ou un jouet que j’aime, il se pourrait que j’aie peur de le perdre. C’est ce sentiment d’insécurité et de peur qui nourrit la jalousie. La jalousie est donc une histoire de confiance. Si j’ai confiance que je peux prêter mon jouet et qu’il me sera rendu dans le même état, ma jalousie va s’atténuer. Si vous travaillez à développer la confiance de vos enfants, autant envers eux-mêmes que l’un envers l’autre, vous verrez que les manifestations de jalousie seront moins présentes, puisqu’ils se sentiront en sécurité.

Cependant, il faut absolument se garder de comparer nos enfants entre eux. Ça peut nourrir la jalousie. Ça ne part jamais d’une mauvaise intention, mais il arrive que, malgré nous, on prenne un de nos enfants en exemple : « Regarde, si Mathis a réussi, tu peux réussir aussi! » On répète : chacun de vos enfants est unique. Ainsi, il est fort probable qu’ils aient des capacités différentes : un excelle en maths et l’autre en français, un aime les sports d’équipe, l’autre les sports individuels; l’un fait preuve de patience et de persévérance alors que l’autre veut tout laisser tomber au moindre obstacle. La clé est de valoriser les forces de chacun, sans les comparer.

 

3. Cultiver la gratitude

Évidemment, l’âge y joue pour beaucoup. Plus petits, ils s’arrêteront souvent à la grosseur d’un cadeau. Plus vieux, la notion de prix et de valeur entrera en jeu. Il est probable qu’ils fassent des commentaires. Posez leur des questions qui les font réfléchir :

« Et toi, qu’est-ce que tu aimes de ton cadeau? »

« Est-ce que tu crois que tu vas avoir beaucoup de plaisir avec ton cadeau? »

« Avec qui vas-tu jouer avec ton cadeau? Quand est-ce que tu vas pouvoir l’essayer? »

« Ça faisait longtemps que tu en voulais un comme ça? »

À travers leurs réponses, ils exprimeront (malgré eux haha!) leur gratitude. Ça leur permettra d’apprécier ce qu’ils ont reçu.

Portez une attention particulière à vos propres manifestations de gratitude. Les enfants apprennent principalement par imitation. Plus vous témoignerez votre appréciation des autres et des attentions qu’ils vous font, plus ils auront tendance à le faire aussi. Au même titre que si vous vous réjouissez souvent des acquisitions et des bons coups des autres, ils feront pareil. Disons que votre collègue a obtenu un poste que vous convoitiez. Prêchez par l’exemple, et dites à vos enfants que vous êtes certainement déçu, mais que vous savez qu’il fera un bon travail et que votre déception n’est que passagère.

 

4.Voir les cadeaux comme une opportunité

Ainsi, quand vient le temps d’offrir des cadeaux, demandez-vous ce qui pourrait contribuer à développer les talents de vos enfants. Arrêtez-vous pour évaluer où en est votre enfant. Qu’est-ce qu’il aime ces temps-ci? Qu’est-ce qui le motive? Dans quoi il se sent valorisé? La valeur va peut-être différer, mais comme les cadeaux seront personnalisés, le sentiment d’injustice sera diminué, puisque l’attention portée à chaque présent sera égale.

Voyez donc plutôt ces moments de partage comme une occasion d’être valorisé et reconnus dans leurs compétences et leurs talents. Au-delà des cadeaux, c’est l’attention qui compte, et le temps que vous passez à apprendre à découvrir leurs passions.

Maud Pellerin, psychoéducatrice

Back To Top