À vos marques, prêts, dodo!

Votre enfant a-t-il l’habitude de passer du temps sur son téléphone ou son ordinateur avant de se coucher? Il est bien documenté que le fait de regarder un écran peu de temps avant de dormir retarde le sommeil et peu ainsi diminuer le temps et la qualité de celui-ci.

Par exemple, certains adolescents passent beaucoup de temps à jouer aux jeux vidéo et s’endorment souvent très tard tout en devant se lever tôt pour aller à l’école. Ceux-ci peuvent se plaindre d’être fatigués et ne sentent pas le besoin de faire de l’exercice pour dépenser leur énergie, comme ils en ont très peu. De plus, la faim accompagne souvent cet état de fatigue ce qui les fait grignoter toute la journée. Ils ont également plus tendance à être attirés par des aliments plus gras et sucrés comme le fast-food et les boissons gazeuses.

Ces adolescents sont pris dans un cercle vicieux : leur manque de sommeil affecte la qualité de leur alimentation négativement qui à son tour affecte la durée de leur sommeil à la baisse.

Quelles pourraient être les conséquences?

Le manque de sommeil de votre enfant pourrait le mettre plus à risque de développer un surpoids et certains problèmes de santé associés, comme le diabète de type 2. En effet, de plus en plus de recherches sur la question démontrent que le fait de dormir moins de 7 heures par nuit serait associé à une augmentation du taux d’obésité dans la population. Plusieurs raisons viendraient expliquer ce phénomène. Parmi celles-ci, on retrouve :

  • La diminution de l’activité physique en lien avec l’état de fatigue
  • La diminution des hormones signalant le rassasiement
  • L’augmentation des hormones signalant la faim
  • Une augmentation du plaisir et de l’effet récompense aux stimuli alimentaires poussant ainsi les individus à consommer davantage des aliments gras et sucrés

De plus, une alimentation qui s’éloigne des recommandations nutritionnelles pourrait à son tour influencer la qualité et la durée du sommeil.

À cela s’ajoute l’influence du marketing alimentaire sur les jeunes d’aujourd’hui, les incitant ainsi à consommer des aliments plus gras et sucrés. On a qu’à penser aux annonces qui associent des vedettes sportives à des restaurants fast-food. Est-ce que les athlètes d’élite mangent du fast-food? La réponse est probablement oui, de temps en temps, mais sûrement pas 4 fois par semaine! Il ne faut donc pas tomber dans le piège et faire des associations erronées.

Le manque de sommeil et le marketing alimentaire forment un cocktail gagnant pour une santé perdante.

Quels comportements pourraient aider votre enfant?

Diminuer le temps passé à l’écran, pratiquer de l’activité physique de façon régulière et adopter une alimentation équilibrée semblent être les avenues non pharmacologiques les plus accessibles afin d’améliorer la qualité et la durée du sommeil.

Vous aimeriez en savoir plus ou avoir des informations spécifiques au comportement de votre enfant? Notre équipe peut vous conseiller en tout temps afin de trouver une solution gagnante et personnalisée, en fonction de votre réalité.

Par Mélanie Blouin, nutritionniste

 

Références

  1. Frank S, Gonzalez K, Lee-Ang L, Young MC, Tamez M and Mattei J (2017) Diet and Sleep Physiology: Public Health and Clinical Implications.  Neurol.8:393. doi: 10.3389/fneur.2017.00393
  2. St-Onge, M.-P.(2017) Sleep–obesity relation: underlying mechanisms and consequences for treatment. Obesity Reviews, 18: 34–39. doi: 1111/obr.12499.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Entrez vos coordonnées pour recevoir le document par courriel

*Champs obligatoires