Ado Porno MANA

Comment réagir si votre ado consomme de la porno ?

Vous réquisitionnez votre tablette électronique à votre ado qui la monopolise depuis trop longtemps déjà. Quand vous ouvrez votre moteur de recherche dans le but de vous inspirer pour votre prochain souper, vous trouvez que les suggestions de mots-clés sont un peu louches…Serait-ce possible que votre jeune ait profité de l’emprunt pour écouter de la porno?!

Pour plusieurs parents, il est inconcevable de penser que son enfant pourrait faire ça. Pourtant, selon une étude d’HabiloMédias, 40% des adolescents ont admis avoir cherché de la pornographie en ligne. Alors, comment réagir si on remarque que c’est le cas de notre jeune?

 

Qu’est-ce que la pornographie?

Il est important d’adresser cette question avec vos enfants. Bien qu’en principe, ils ne devraient pouvoir accéder à de telles images avant l’âge de 18 ans, on sait qu’il en est autrement. A priori, les jeunes sont curieux. Ils entendent leurs amis en parler, ils se font agacer et eux aussi veulent savoir pourquoi il y a tant de fébrilité lorsque l’on parle de pornographie. Il arrive même que les jeunes utilisent ce médium afin d’en apprendre plus sur la sexualité. Lorsque l’on tape « sexe » sur Google c’est plutôt des sites pornographiques qui sont suggérés et non des sites d’éducation sexuelle.

L’offre pornographique s’est adaptée à la réalité d’aujourd’hui ; nous sommes loin de la version « d’Emmanuelle » ou de « Bleue nuit » qui était diffusé le vendredi et samedi soir à minuit. De nos jours, il y a de la porno accessible en tout temps et pour tous les goûts :  hétéros, gais, lesbiennes, transsexuels, sado-maso, pour les féministes et j’en oublie certainement.

La pornographie, c’est du cinéma… un produit de vente. Il n’y a rien d’éducatif. Le but est d’exciter les gens qui l’écoutent afin qu’ils soient satisfaits rapidement dans leur besoin sexuel. C’est comme lorsque vous regardez un film d’action ou d’horreur qui provoque une bouffée d’émotion et d’adrénaline, vous savez très bien que ça ne se passe pas comme ça dans la vraie vie. Il est important de faire ce parallèle avec votre jeune et de faire confiance à son jugement. Il se pourrait même que votre jeune soit plus confus après l’écoute de contenu pornographique. Ouvrez la porte au dialogue, tout comme vous êtes en mesure de le faire quand il est question de violence, racisme, drogue, etc.

 

Les effets négatifs de la pornographie chez les jeunes

Si l’adolescent n’est pas sensibilisé au fait que ce qu’il voit dans la pornographie est irréaliste, il risque d’entretenir des attentes très élevées, que ce soit face à lui-même ou à son/sa partenaire.

Cette exposition trop facile à la pornographie semble avoir pour effet que les jeunes aient moins recours à leur imagination pour développer des fantasmes. Mais saviez-vous que l’imaginaire occupe une grande place dans le développement des relations amoureuses et sexuelles?

Une utilisation trop importante de la pornographie peut rendre les relations réelles de plus en plus difficiles. En effet, plus il s’immergera dans cet univers, plus l’écart entre la réalité et ses fantasmes sera grand.

Cela veut-il dire que la pornographie est mauvaise?

Ce qu’il faut retenir, c’est que la pornographie, c’est du cinéma. Alors au même titre qu’écouter un film des Avengers peut être divertissant, la porno peut avoir sa place dans la vie de certaines personnes. Il faut peut-être rappeler à votre ado qu’un homme qui devient immense et vert, ça ne se peut pas…alors dans la porno c’est pareil!

Donc oui, la pornographie peut avoir des effets positifs. Si elle suscite le désir et l’intérêt, pourquoi pas? D’autant plus que l’adolescence est une période de découvertes et de recherche d’identité. Par contre, il faut que votre jeune développe son sens critique et qu’il soit ouvert à poser des questions s’il en sent le besoin.

Si l’utilisation semble prendre des proportions importantes et que vous êtes inquiets, informez-vous. Les sexologues, psychothérapeutes ou psychologues peuvent soutenir votre ado afin qu’il trouve un équilibre dans sa vie sexuelle.

Maud Pellerin, ps.éd.

Sources : https://www.lapresse.ca/vivre/sexualite/201405/29/01-4770998-les-jeunes-canadiens-regardent-regulierement-de-la-pornographie-en-ligne.php

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Entrez vos coordonnées pour recevoir le document par courriel

*Champs obligatoires