Fille divan MANA

COVID-19 : Guide de survie pour parents – la routine

On s’y attendait tous. Pas de retour à l’école avant le 4 mai. Ça fait déjà une semaine que les enfants sont à la maison, mais jusqu’à maintenant vous viviez peut-être ça au jour le jour. Et ça se comprend! Mais voilà, avec un autre 6 semaines à faire, plusieurs parents se demandent comment organiser le tout.

L’école, bien plus que de la matière scolaire

On va se le dire, c’est maintenant qu’on se rend compte que l’école, elle est utile à plusieurs niveaux! Non seulement elle permet de stimuler votre enfant intellectuellement, mais elle vous donne une base pour organiser le reste de votre vie. On part donc de là pour faire le reste, que ce soit au niveau de l’horaire (heure de départ le matin, heure du coucher pour être en forme le lendemain, etc), ou au niveau des stimulations (quels sont les cours offerts au parascolaires, quelles sont les lectures obligatoires?). On complète donc à la maison en fonction de ce que l’école nous offre.

Et c’est exactement pour ça que l’on se sent aussi désorganisés en ce moment! Alors si on veut reprendre le dessus, il faut d’abord s’attarder à mettre une base, et donc à la manière de structurer les journées. En tant que parent, ça va vous faciliter la vie d’instaurer un rythme qui permettra à tous les membres de retirer le meilleur de ce long congé forcé. 

Garder le rythme

Toute personne qui a été en arrêt de travail longtemps va vous le dire. Ce qui est difficile au retour, c’est reprendre le rythme des activités de la vie quotidienne (se lever à une heure fixe, déplacements, repas, etc). Et que dire de vos enfants lors des retours de longs congés? Vous le savez, ça leur prend des jours avant d’arriver à s’endormir à nouveau de bonne heure…

Il sera donc important d’instaurer une routine qui permettra, autant aux parents en télétravail qu’aux enfants, de savoir quel jour on est! Faites-vous un horaire d’une journée type et n’hésitez surtout pas à impliquer les enfants dans le processus.

Petit truc : continuez à garder les jours de fins de semaine plus « libres » (ex : lever à l’heure que l’on veut, faire un gros déjeuner, rester en pyjama, etc). Cela vous permettra de continuer à distinguer les jours de semaine du week-end!

Voici ce à quoi ça pourrait ressembler :

*image provenant de la page Facebook de Marie-Anne Lachance, orthopédagogue


MANA_horaire_quarantaine

MANA_horloge_routine

L’ajuster à votre réalité

Bien sûr, chaque famille à sa propre réalité. En plus, celle-ci est sujet à changement d’une journée à l’autre! C’est pourquoi cet horaire peut être réviser en fonction de ces fluctuations.

De plus, il ne sera pas le même en fonction de l’âge de vos enfants. S’ils sont plus petits, vous pouvez diviser la journée plus simplement : matin, après-midi, soir. Vous pouvez aussi mettre des petites horloges s’ils arrivent à lire l’heure, ou décorer une horloge existante pour les aider à se situer dans le temps.

Pour les parents en télétravail : Si vous êtes tous les deux présents à la maison, faites-vous aussi un « horaire de garde ». Parce qu’on le sait, nos enfants vont venir nous déranger quelques fois… Alors l’un des parents va s’isoler dans une pièce afin d’abattre de manière efficace le plus de travail possible pendant que l’autre reste près des enfants afin de répondre à leurs besoins. Après quelques heures, inversez les rôles afin que vous ayez tous les deux une période d’efficacité plus grande.

Besoin de soutien parental ?


Prendre rendez-vous

Rendre le tout un peu plus agréable

À travers cet horaire, il y a moyen de s’amuser un peu! Par exemple, utilisez les talents d’artiste de vos enfants pour mettre l’horaire sur papier. Pour les plus vieux, prenez chacune des sections de l’horaire, et écrivez toutes les possibilités d’activités en lien avec celle-ci. Mettez-les dans un pot, et quand vient l’heure, faites piger vos enfants. Ce sera une surprise à tous les jours!

Ou encore, donnez-vous un thème par semaine! Ainsi, toutes vos activités pourront tourner autour de ce thème. Pas besoin d’être compliqué. On peut utiliser les pays (Mexique? On fabrique un chapeau, on dessine des cactus en mettant un nombre précis de piquants, on fait une recherche sur le pays et on mange des fajitas!), leur film préféré (tant qu’à avoir déjà écouter la Reine des neiges 450 fois, pourquoi ne pas en faire un thème?) ou une saison (Le printemps: recettes au sirop d’érable, préparer les pousses pour le jardin et identifier les oiseaux qui reviendront au Québec bientôt!).

Sur ce, on lâche pas les parents, #çavabienaller! 🙂 

Maud Pellerin, psychoéducatrice MANA

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Entrez vos coordonnées pour recevoir le document par courriel

*Champs obligatoires