skip to Main Content
Épuisé Par Les Confrontations Constantes Avec Votre Ado?

Épuisé par les confrontations constantes avec votre ado?

Parfois nos adolescents nous exaspèrent, et c’est normal.  On se chicane avec eux, et c’est normal aussi. Mais quand le conflit perdure et que la distance s’installe entre nous et notre jeune, la relation ne fait que se détériorer. Le climat familial devient de plus en plus tendu et vous ne vous rappelez plus la dernière fois où vous vous êtes parlé sans vous chicaner.

C’est un scénario qui vous est familier? Vous avez tenté tout en votre pouvoir en espérant un petit changement se pointer à l’horizon : vous avez offert de lui payer un psy, vous avez patienté un moment en vous disant que ça allait passer, vous avez fait une tonne de menaces pour le faire réagir…vous vous surprenez même à rêver au jour où il se prendra en main et quittera le foyer familial.

Et si vous recherchiez un terrain d’entente via les rencontres de médiation parent-ado?

 

Quoi? La médiation c’est pas juste pour les couples qui se séparent?

La médiation, c’est un processus de gestion coopérative des conflits. Il existe différents types de médiations (familiale, citoyenne, patronale, etc).  

C’est un accompagnement centré sur le présent et le comment faire. En utilisant la médiation, vous faites appel à une tierce personne, impartiale et neutre, qui pourra vous aider à communiquer et à trouver vos propres solutions. Vous ne trouvez pas que cela peut rendre le tout plus accessible et intéressant pour votre jeune et même pour vous?

 

Est-ce que mon ado va embarquer là-dedans?

Souvent, lorsque de tels conflits ont lieu, c’est que le parent trouve que son jeune devrait changer certains comportements qui lui semblent inacceptables (vapoter, temps sur les jeux vidéo, absences répétées à l’école, etc). En contrepartie, le jeune lui, aime adopter ces comportements, ou du moins, trouve un gain à le faire. Et c’est là que le conflit dégénère.

Une chose est certaine, tout comme vous, votre ado ne doit pas aimer l’ambiance tendue qui s’est installée … parfois ils vont même fuir leurs parents afin d’éviter la chicane. Ils peuvent même faire preuve d’un mutisme à toute épreuve et savoir ce qu’ils pensent réellement devient impossible. En lui offrant l’occasion de s’exprimer à quelqu’un de neutre, il se sentira peut-être plus à l’aise d’ouvrir un peu sur les émotions qui l’habitent. D’autant plus, que quelqu’un pourra l’aider à trouver les bons mots pour le dire.

En arrivant avec l’idée de la médiation, vous lui suggérer de participer ensemble à une démarche. Cette manière d’aborder les choses, bien qu’elle soit subtile, peut résonner tout autrement pour lui. En effet, vous ne supposez donc plus que c’est LUI/ELLE le problème, c’est ensemble que vous trouverez des solutions. Ce qui démontre votre ouverture à vous remettre aussi en question.

 

 

Comment est-ce que je peux participer tout en maintenant mon autorité parentale?

Cette démarche vous demandera effectivement de vous remettre en question, de faire le tour des solutions qui n’ont pas fonctionné et peut-être même, de mettre votre orgueil de côté un peu. Mais n’oubliez pas que vous êtes un modèle pour votre enfant. Alors de démontrer que vous n’êtes pas parfait risque plutôt de l’aider à s’ouvrir lui aussi sur ce qu’il vit.

D’autant plus qu’en médiation, les besoins de chacun des parties sont soigneusement respectés tout en remettant les responsabilités de chacun en place. Vous serez donc respectés dans votre rôle parental.

Cela peut également être un bon moyen d’accompagner votre jeune dans le développement de son autonomie. En effet, au lieu de trouver la solution à sa place, vous l’impliquez dans la recherche de la meilleure solution pour tous. Travailler l’autonomie, c’est aussi accepter d’entendre que notre enfant peut avoir des opinions et des valeurs qui diffèrent des nôtres…Vous l’aiderez ainsi à s’assumer en tant qu’individu et à faire face à ses choix.

 

Et je trouve ça où un médiateur Parent-Ado?

Si cette approche vous parle et que vous croyez que cela pourrait vous aider, il est important que vous sachiez que la Clinique MANA est la seule à l’offrir au Québec. Ce sont les travailleurs sociaux de leur équipe qui, déjà forts de leur expérience en médiation familiale, se sont spécialisés auprès de la clientèle adolescente.

En fouillant un peu, on s’est rendu compte que c’était une pratique déjà adoptée ailleurs dans le monde. Même qu’en Europe cette démarche est remboursée par l’État au même titre que la médiation familiale au Québec.

 

Pour plus de détails : https://cliniquemana.com/mediation-parent-ado/

Maud Pellerin, ps.éd.

Back To Top