skip to Main Content
Mon Ado Est Impliqué Dans Une Dynamique D’intimidation : Que Faire?

Mon ado est impliqué dans une dynamique d’intimidation : que faire?

Même si on en parle de plus en plus, l’intimidation reste une réalité encore présente pour nos jeunes. Malheureusement, leur implication dans une situation d’intimidation est presqu’inévitable. Ils pourraient bien être, à un moment ou à un autre, une victime, un intimidateur ou un témoin.

En tant que parent, comment être à l’affût de ces situations?  Doit-on offrir le même soutien selon le rôle qu’il aura dans la situation?

 

Mon ado est victime d’intimidation ou de cyberintimidation

Étant donné que dans la plupart des cas, les jeunes sont victimes à l’école, il est probable qu’il ne vous en parle pas tout de suite. Vous pourriez remarquer des changements dans son comportement : retarder son départ pour l’école, manquer son autobus, arrêter de fréquenter certains amis subitement, avoir des douleurs qui l’empêchent d’aller à l’école, etc. Soyez attentifs à ces signes qui démontrent un malaise en lien avec l’environnement scolaire.

Ensuite, prenez le temps d’en parler ensemble. Mot d’ordre : restez calme! Il est fort à parier que vous serez ébranlé de savoir que votre enfant a vécu de telles choses. Mais n’oubliez pas que votre rôle consiste à rassurer votre enfant et à lui redonner du pouvoir sur une situation qui dégénère peut-être. Évitez donc de vous mettre en colère, d’accuser ou de remettre en question ce qu’il vous raconte. On ne voudrait surtout pas qu’il se sente coupable de ce qui se passe!

Une fois que vous l’aurez écouté raconter son histoire comment il se sent, prenez le temps de le féliciter de vous en parler. Ça prend du courage, mais c’est la bonne chose à faire! Vous pouvez maintenant explorer les solutions avec lui. Certains jeunes voudront que vous vous en mêliez, d’autres tenteront de régler la situation par eux-mêmes. Il est important de respecter le souhait de votre jeune : il a besoin de sentir qu’il est capable de résoudre certaines situations sans votre aide directe. Parfois, l’écouter et le pister sur les solutions seront suffisants.

Faites le suivi des solutions discutées. Est-ce qu’il les a mises en place? Est-ce que la situation s’améliore ou pas? L’impact de cet épisode variera d’un jeune à l’autre; restez à l’écoute! Si vous sentez que votre ado est particulièrement ébranlé, n’hésitez pas à faire appel à un psychologue, un psychoéducateur ou un professionnel. Même une fois la situation d’intimidation résolue, il arrive que le jeune demeure fragile. Un suivi psychologique lui offrira l’occasion de cheminer et d’en sortir grandit.

 

Mon ado est un intimidateur

C’est durant l’adolescence que se développe la région du cerveau responsable de la gestion des émotions. Il est donc normal que l’empathie ou la compassion ne soit pas encore une force chez votre jeune. C’est là-dessus que vous devrez mettre l’emphase afin d’aider votre ado à agir de manière plus respectueuse avec ses camarades. Ayez un discours où la différence entre les personnes est valorisée et vue comme positive. Vous restez un exemple pour vos enfants, même à l’adolescence!

De plus, mettez l’emphase sur ses comportements prosociaux. Il rapporte avoir aidé un de ses amis qui a de la misère en maths? « Bravo mon grand! Tout le monde n’a pas les mêmes forces, mais tu utilises les tiennent pour aider les autres. » Plus vous applaudirez ces belles manifestations de compassion, plus il voudra répéter l’expérience (et ce, même si en guise de réponse à votre commentaire vous recevez un grognement, un pff! ou un bof…)

 

Mon ado est témoin d’intimidation

C’est souvent plus difficile pour le témoin de se positionner. Tout d’abord, il doit prendre conscience de son rôle. Tu as entendu quelque chose et tu trouves ça méchant? Tu vois passer un commentaire sur Facebook qui est dégradant? Et bien c’est ÇA être un témoin. Explorez avec votre jeune comment il s’est senti de voir ça. Et si c’était lui qui était victime, est-ce qu’il aimerait qu’on l’aide? Comment peut-il offrir du soutien à la personne?

Dans tous les cas, il faut s’assurer qu’il parle à quelqu’un de ce qu’il vit. Si vous passez une période plus difficile où la communication est un défi pour vous deux, essayez de mettre un autre adulte dans le coup. Il s’entend super bien avec son oncle trop cool qui voyage partout dans le monde? Il devient toujours plus bavard auprès de Mami qui le dorlote trop? Envoyez-le faire une visite!

 

Ressources

En fouillant un peu, vous verrez que de nombreuses ressources existent pour aider les jeunes et leurs familles.

Votre jeune vit une situation de cyberintimidation?

https://needhelpnow.ca/app/fr/

Vous vous demandez si les agissements qu’il a peuvent s’apparenter à de l’intimidation?

https://www.teljeunes.com/Tel-jeunes/Tous-les-themes/Ca-va-pas/Intimidation

Vous recherchez un professionnel qui saura le soutenir dans ce qu’il vit? https://cliniquemana.com/

 

Maud Pellerin, Psychoéducatrice 

Clinique MANA

Back To Top