Performer… à quel prix?

La société dans laquelle nous vivons tous et chacun prône l’excellence et la perfection dans la plupart des sphères qui nous entourent. Nous voulons ce qu’il y a de mieux et être également beau, populaire, talentueux et riche, si cela se trouve. Ces standards élevés ont des impacts sur ce qui est véhiculés dans l’éducation de nos jeunes. Par modeling de nos propres comportements, des médias sociaux, des publicités et des magazines, nous participons insidieusement à ses valeurs de société. Les études prouvent que les symptômes d’anxiété surviennent souvent bien avant l’adolescence.

L’anxiété de performance est reliée à la peur de l’échec et à la crainte de faire des erreurs en situation d’évaluation. Cela provoque de l’anticipation chez le jeune lors d’une situation où il doit démontrer une performance scolaire ou sportive digne de ce nom. Par peur d’être jugé, rejeté par ses pairs, bafoué par ses profs et décevoir ses parents, le jeune en vient qu’à perdre ses moyens et à ne plus nuancer ses perceptions. Voilà le lot du cerveau anxieux.

« Je vais couler mon année… » « Mes parents vont me renier… » « Je suis nul à chi… »

 

Mais d’où vient l’anxiété de performance ?

Évidemment, il peut y avoir au niveau du tempérament du jeune une propension à être anxieux, mais l’environnement sans contredit joue un rôle important. Quand l’investissement scolaire ou sportif des parents est excessif et que le succès de leur enfant se place au-devant des intérêts ou des aptitudes de celui-ci, cela peut s’avérer malsain et fragiliser son estime de soi. Le milieu scolaire peut aussi contribuer à cette pression insidieuse en encourageant l’excellence par la promotion des qualités exceptionnelles de son enseignement et par les performances attendues de ses équipes sportives en plein essor. Souvent les enfants avec des difficultés d’apprentissage sont de bons candidats pour développer de l’anxiété de performance, car ils veulent réussir comme les autres et atteindre les objectifs demandés. Cependant, les attentes élevées à leur égard ne tiennent souvent pas compte de leurs différences individuelles et cela peut les démotiver au point d’en venir à quitter prématurément le milieu scolaire.

En contrepartie, il ne faut pas croire que l’anxiété est toujours néfaste. Un niveau de stress sain peut permettre au jeune de se motiver vers un but et de mobiliser ses énergies pour utiliser les bons moyens pour assurer sa réussite, en allant chercher l’aide nécessaire ou en trouvant des stratégies efficaces pour bien se préparer lors de sa prestation. Toutefois, l’anxiété devient alarmante lorsqu’elle est excessive par rapport à une situation donnée et qu’il y a des perturbations importantes aux plans du fonctionnement au quotidien comme des problèmes de sommeil, de l’isolement social, de l’irritabilité, de la tristesse et la perte de l’estime de soi.

 

En terminant, voici quelques petits trucs rapides de notre PSY 101 pour vous sensibiliser à la gestion de votre stress :

  • Faire de l’exercice physique plusieurs fois par semaine, car c’est un très bon moyen de gérer son stress
  • Prendre de courtes pauses détente entre chaque heure d’étude afin d’optimiser votre concentration
  • Débranchez de vos appareils et connectez-vous tranquillement sur votre respiration en appuyant les mains sur votre ventre
  • Relativisez vos pensées en prenant du recul sur vos croyances catastrophiques. Exemples : Pourrait-il m’arriver quelque chose de pire?  Comment mon meilleur ami verrait-il cela?
  • Ne rien faire, juste observer doucement ce qui se passe autour de vous en utilisant vos sens : toucher, odorat, ouïe, goût

 

Par Geneviève Deziel, psychologue

 

Bibliographie

La phobie scolaire : comprendre pour agir. Stephan Valentin. Erick B Éditions, 2017. Paris.

Ces enfants que l’on veut parfaits. Dr Elisabeths Guthrie et Kathy Matthews. Les éditions de l’homme, 2002. Québec.

Désamorcer l’anxiété chez les adolescents. Jean-Simon Fabien. La presse, 2016. Montréal.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Entrez vos coordonnées pour recevoir le document par courriel

*Champs obligatoires