Retour école MANA

Premiers constats du retour en classe

Suite à l’annonce du Premier Ministre de la réouverture des écoles, parents, personnel en milieu scolaire et enfants ont eu deux semaines pour se préparer à ce retour.  Anxiété, joie, peur, excitation, doute, espoir : ce sont toutes sortes d’émotions qui se sont fait sentir au cours de ces derniers jours.

Comme parent, vous avez eu un choix à faire : inscrire votre enfant à l’école ou encore décider de le scolariser à la maison. Une décision qui devait se prendre assez vite, ce qui la rendait encore plus difficile à prendre. Si vous avez décidé que votre enfant retournerait à l’école, il se peut bien que votre cœur de parent ait remis en doute cette décision à quelques reprises.

De nombreuses remises en question

Étant moi-même psychoéducatrice dans une école, j’ai été témoin des nombreux questionnements, tout à fait légitimes, qu’ont eus les parents :

  • « Les enfants seront-ils capables de respecter les mesures de distanciation sociale ? »
  • « Mon enfant sera-t-il bien dans son école ? »
  • « Comment mon enfant réagira-t-il à ces nouvelles mesures, ce sera trop déstabilisant pour lui ? »
  • « Et si mon enfant attrapait le virus ? »

 

Si nous, comme adultes, trouvons difficile la situation actuelle, avec toutes les adaptations qu’elle nous demande ainsi que l’incertitude qu’elle engendre, comment peut-on demander aux enfants de se conformer à ce nouveau mode de vie sans que cela ne les affecte?

À travers tout ça, vous avez choisi que votre enfant retourne en classe, puis vous avez retenu votre souffle…

élève joyeux MANA

Résilience, sourires et acceptation

Maintenant que les premiers jours d’école sont passés, nous ne pouvons qu’être fiers de nos enfants. Dans la dernière semaine, nous avons vu des enfants heureux plus que jamais de retourner à l’école. La plupart sont arrivés tout sourire, excité à l’idée de retrouver leur enseignant(e) et leurs amis.

De plus, les enfants étaient prêts : les mesures sanitaires à respecter, ils les connaissaient déjà bien! Oui, c’est différent pour eux, mais ils comprennent bien pourquoi c’est important d’écouter les consignes et ils le font. Bien sûr, il faut souvent répéter de garder les deux mètres de distance, mais c’est aussi souvent les enfants qui se font eux-mêmes le rappel entre eux. Quand on leur demande comment ils trouvent le retour à l’école, ils nous répondent « c’est bizarre, mais ce n’est pas difficile ». Ils s’adaptent, tout simplement. Et ils sont très, très bons.

Et si c’était une leçon de vie?

Maintenant que la glace est brisée, on se rend compte qu’au final nos enfants étaient peut-être bien plus prêts que l’on pouvait le croire ! Alors que nous étions si inquiets de l’anxiété que cette situation ferait vivre aux enfants, ces derniers semblent nous démontrer, en grande majorité, une bonne résilience. Ils nous ont rappelé à quel point ils ont une capacité d’adaptation exceptionnelle. Leur naïveté et leur facilité à rester dans le moment présent sont des atouts incroyables dans la situation actuelle. C’est beau à voir et ça nous rappelle à nous, les grands, que c’est notre devoir de parent de s’inquiéter, et que le leur est de grandir à travers tout ce que la vie leur présente en sachant qu’ils peuvent s’appuyer sur les adultes de confiance qui les entourent.

S’adapter à notre tour

Pourquoi ne pas profiter de ce changement de routine pour créer de nouveaux moments d’échanges en famille?

Tout comme vous le faisiez déjà auparavant, demandez à votre enfant de vous parler de sa journée :

  • Prenez des nouvelles de ses amis;
  • Faites-le dessiner sa nouvelle classe;
  • Interrogez-le sur les trucs mis à leur disposition pour les aider à respecter les nouvelles règles (lignes par terre, moments pour se laver les mains, etc.)
  • Amenez-le à vous parler de ce qu’il ressent, ce qu’il a le plus aimé, ce qu’il trouve plus difficile, etc.

 

Ces questions vous permettront d’évaluer son niveau d’adaptation et de lui offrir de l’aide si nécessaire. Elle vous aidera également à vous imprégner de cette nouvelle réalité.

Un mot pour les enseignants

Il est important de souligner qu’une grande partie de la sérénité des enfants dans cette situation est également due au travail exceptionnel des enseignants. Si les enfants se sentent autant en confiance dans leur nouvel environnement scolaire, c’est que les enseignants dégagent cette confiance. Ils ont travaillé très fort (et continuent de le faire) à modifier leurs façons d’enseigner pour assurer une scolarisation sécuritaire et bienveillante.

enseignante MANA joyeuse

Ce qu’il est important de retenir

Nous pouvons donc retenir que nos petits amours ont une force incroyable et qu’ils sont capables de bien des choses. Nous ne savons pas ce que le reste de l’année scolaire nous réserve, mais faisons-nous confiance comme nos enfants savent si bien le faire.

Finalement, n’oublions pas que nous avons aussi cette résilience et cette capacité d’adaptation bien ancrée au fond de nous. Et si c’est plus difficile de les retrouver par moment, parlez-en et acceptez l’aide des ressources qui vous entourent afin de retrouver votre équilibre.

Bonne fin d’année scolaire!

Gagnon, ps.éd.
Stéphanie Gagnon, psychoéducatrice

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Entrez vos coordonnées pour recevoir le document par courriel

*Champs obligatoires