jeux_MANA_cyberdependance

Quand les jeux deviennent plus qu’un simple divertissement

‘’Lâche tes jeux… et viens souper!’’ Vous le dites souvent à votre ado?

Peu de parents d’adolescents peuvent affirmer ne jamais avoir vécu de tension dans la famille reliée à l’utilisation du cellulaire, d’internet, ou encore du temps passé devant les jeux vidéo!

En effet, ces derniers sont bien populaires auprès des jeunes d’aujourd’hui, pour ne pas dire omniprésents dans leur quotidien, souvent au grand désespoir des parents…

On commence peu à peu à entendre parler de la cyberdépendance… et les parents tentent de rester à l’affut de ses impacts sur la vie de leur jeune.

Mais qu’est-ce que la cyberdépendance au juste?

Il faut être prudent en utilisant le terme, comme ce dernier ne fait toujours pas l’état d’un consensus auprès des spécialistes.

Néanmoins, on retrouve généralement la préoccupation concernant le jeu, le besoin de passer beaucoup de temps sur le jeu en question, l’utilisation excessive d’internet malgré la connaissance de problèmes que ça engendre et la perte d’intérêts pour les autres sphères de sa vie.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’aux yeux de votre jeune, les jeux vidéo et la communauté s’y rattachant lui procurent une grande valorisation, des contacts avec d’autres jeunes qui lui ressemblent, bien que ce soit de façon virtuelle.

La réalité virtuelle peut être une échappatoire pour votre adolescent, particulièrement s’il vit des situations inconfortables dans la vie réelle, que ce soit sur le plan relationnel, avec ses amis, ses proches, sa famille, sur le plan amoureux ou encore au niveau scolaire. Le fait de se faire valoriser pour des habiletés de jeu lui donne une meilleure estime de lui-même. Ce que le quotidien réel ne lui procure pas forcément, ou du moins pas pour le moment.

Parfois, il suffit de voir ce que ça apporte à votre adolescent pour cesser de mettre l’emphase sur les comportements qui vous semblent dérangeants et problématiques. Vous pouvez ainsi voir ce que vous pouvez tenter de faire pour l’aider.

Pour l’aider, il n’y a pas de protocole à suivre, ni même de solution miracle! Il faut tenter de le raccrocher à la vie réelle, de susciter l’éveil de sa motivation et le rattacher à des projets.

Tentez de voir si votre enfant présente des difficultés dans sa vie qu’il tente d’échapper.

Tentez de valoriser votre jeune pour ses habiletés, ses réussites, ses attitudes à l’extérieur de la vie virtuelle.

Qu’est-ce qui le motivait? Qu’est-ce qu’il aime? Sur quoi pourrait-il être valorisé?

Le premier réflexe d’un parent pourrait être de vouloir imposer des interdictions à son jeune. Plutôt que de tenter d’éliminer toutes périodes de jeux, il serait intéressant d’établir un cadre avec votre adolescent. Ainsi, vous pourrez déterminer avec lui d’un moment où il lui sera possible de jouer et ainsi faire en sorte que du temps soit alloué à d’autres activités.

La dépendance aux jeux vidéo peut sembler bien loin pour certains d’entre vous, mais plusieurs se reconnaîtront peut-être si l’on parle d’une dépendance à l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux! Le 28 février prochain est la journée « sans Facebook ». Saurez-vous mettre de côté les réseaux sociaux? C’est peut-être le moment idéal de se demander quelle place occupent les réseaux sociaux dans votre quotidien! Qu’est-ce que vous aimiez faire avant de passer du temps sur les réseaux sociaux? Pourquoi ne pas tenter de reconnecter avec vos passe-temps favoris d’il y a quelque temps?

Par Christina Déraspe, psychoéducatrice

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Entrez vos coordonnées pour recevoir le document par courriel

*Champs obligatoires