Service en ligne, en tout temps.

La séparation des parents: un véritable deuil

J’ai treize ans. C’est le tout début de l’été. J’ai une forte sensation de bien-être puisque l’année scolaire est terminée. C’est une soirée chaude et ensoleillée. Au début de celle-ci qui s’annonçait comme étant calme et banal, j’étais loin de me douter que mes parents étaient sur le point de nous annoncer, à mon frère et moi, une nouvelle qui allait complètement chambouler la dynamique familiale et le confort qui y régnait. C’est soudain et inattendu. C’est choquant et bouleversant. Mes parents vont se séparer. Au départ, c’est difficile de réaliser l’ampleur que cela implique. Chaque histoire est unique, mais peut-être sera-t-il possible pour toi de te reconnaître dans certains aspects de ce qui va suivre et réaliser l’importance d’être à l’écoute et fidèle à soi-même malgré les événements.

Erreur No1 : Garder tout à l’intérieur de soi.
Même si plusieurs jeunes ont vécu ou vivent aussi la séparation de leurs parents, on a souvent l’impression d’être complètement seul dans ce genre de situation. Chaque rupture familiale est différente, mais il s’agit d’une période difficile pour chaque membre de ce cercle, peu importe où celle-ci éclate. À cette annonce parfois soudaine, parfois prévisible, tu ne sais pas comment réagir ou quoi en penser. Certains de tes amis t’ont peut-être déjà parlé de leurs propres parents qui sont séparés, mais jamais tu n’avais pensé que ça pouvait arriver à toi d’assister à la séparation des tiens. Cependant, il faut avoir conscience qu’on est loin d’être seul et démuni. Il est important de parler de ce que l’on ressent. La fratrie, qui vit exactement la même chose que toi, est un soutien inestimable, les amis et même nos parents sont toujours présents et à l’écoute. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une situation très difficile aussi pour ces derniers et d’en discuter ouvertement peut s’avérer bénéfique pour tous les membres de la famille. Au besoin, avoir recours à une aide professionnelle est aussi tout à fait normal et il ne faut pas hésiter ni en avoir honte.

À la suite de cette nouvelle, il y a souvent un grand sentiment d’impuissance ou de frustration que l’on peut ressentir. Assister à la destruction d’une union entre deux personnes que l’on aime est loin d’être une chose facile. On peut même être tenté d’être en colère contre la source, nos parents, mais il faut avoir conscience qu’il serait encore plus malsain pour ceux-ci de rester ensemble alors que le désir n’y est plus. En effet, il faut avoir en tête que cela n’est pas notre faute, que nous ne pouvons rien y changer et qu’il est important d’accepter cela. Beaucoup de choses changent et même si c’est bizarre à dire, c’est pour le mieux. En effet, le bonheur individuel de nos parents est aussi important et primordial !

Erreur No2 : Ne pas reconnaître ses limites.
Malgré tout, une séparation ne se déroule pas toujours paisiblement et dans l’harmonie. La situation devient d’autant plus difficile lorsque l’on se retrouve entraîné dans les conflits sans le vouloir et ce, sans même que nos parents le réalisent nécessairement. Par conséquent, nous allons souvent avoir l’impression qu’il y a un choix à faire entre les deux parties alors que ce ne devrait pas du tout être le cas. Il est important de savoir poser ses limites, même si cela peut sembler difficile. Tu dois avoir conscience qu’il est anormal de prendre part aux conflits et que le meilleur moyen de l’éviter, c’est tout simplement d’être honnête et de le dire.

Les années qui suivent la séparation ne sont pas nécessairement toujours de tout repos non plus et cela peut sembler interminable. Les incertitudes, les nouvelles maisons, de nouveaux beaux-parents… C’est un moment terriblement instable et on a souvent l’impression de se perdre dans toutes ces péripéties. On a littéralement le sentiment d’être un dommage collatéral d’une situation qui nous échappe. C’est un processus difficilement évitable et le meilleur moyen de passer au travers c’est d’avoir autant confiance en toi et tes capacités qu’en tes parents.

Solution No1 : Accepter la situation.
Je me demande moi-même parfois, 8 ans plus tard, comment cela aurait impacté la vie que j’ai actuellement si mes parents étaient toujours ensemble. Cela serait de mentir de dire qu’il ne m’arrive pas d’être nostalgique pour une vie où mes parents seraient unis. Toutefois, je sais qu’ils sont heureux où ils se trouvent présentement et que je le suis aussi. L’acceptation, même s’il est un processus difficile, s’avère être le plus important. Il se peut que cela se produise quelque temps après la nouvelle, mais il est possible que cela prenne plusieurs années. Cela va peut-être sembler cliché, mais oui, le meilleur remède c’est le temps. La séparation des parents c’est comme un deuil, ce n’est jamais facile, mais il existe plusieurs astuces pour passer au travers du mieux qu’il est possible de le faire dans les circonstances.

William Gagnon

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

© 2021, MANA Service de soutien parental et familial. Tous droits réservés.

Prendre un rendez-vous

Partagez le Programme d'aide à votre employeur

*Champs obligatoires

En savoir plus sur le PAE

*Champs obligatoires

Entrez vos coordonnées pour recevoir le document par courriel

*Champs obligatoires