Les avantages d’utiliser des services d’aide psychologique en ligne

La vie va vite, les horaires sont bien remplis et nous sommes toujours à l’affût des solutions les plus adaptées à notre réalité. Alors on suit un cours à distance, on s’inscrit à du yoga en ligne et on commande notre épicerie en ligne! Alors pourquoi ne pas aussi essayer les services d’aide psychologique en ligne?

Un moyen de communication auquel vous êtes déjà familiers

Combien d’entre vous utilisent Facetime, Skype ou Facebook afin de communiquer par vidéos avec vos proches? Avouez que cette invention est tout de même géniale! Elle permet à vos enfants de voir leurs grands-parents partis en Floride pour l’hiver ou encore de maintenir contact avec le plus vieux qui fait le tour de l’Europe en sac à dos.

Alors, pourquoi ne pas mettre à profit ce moyen de communiquer dans d’autres sphères de votre vie, comme l’aide psychologique?

Avantages (non négligeables!) d’utiliser le service en ligne

Des avantages? Il y en a plusieurs. Tout d’abord, il vous facilite tout le côté organisation que cela peut impliquer. Que ce soit le trafic de fin de journée, la recherche de stationnement ou le déplacement de la marmaille au complet pour un rendez-vous. Imaginez le scénario : vous êtes de retour à la maison, vous pouvez vaquer à vos occupations (préparer le souper, faire les devoirs avec les autres, etc.) pendant que votre adolescent a sa rencontre avec son psy…dans sa chambre! Cela ne vous empêche pas de prendre quelques minutes avec le professionnel en début ou en fin de rencontre si vous en avez besoin.

Et que dire des familles qui habitent en région éloignée? Il n’est pas rare qu’elles aient besoin d’un service qui n’est même pas offert près d’eux. Car l’utilisation de cette technologie n’est pas exclusive à la psychologie. En effet, de plus en plus d’orthophonistes, orthopédagogues et psychoéducateurs offrent des services en ligne, adaptant leur pratique à la réalité des familles. Cette manière d’intervenir a fait ses preuves. Les recherches démontrent que les résultats des thérapies effectuées en ligne sont comparables à celles effectuées en face à face. De plus, le niveau de satisfaction des patients et des thérapeutes quant à cette méthode sont élevés.

Il faut ajouter que de bons spécialistes, qualifiés et expérimentés, ça ne se trouve pas à tous les coins de rue. Avec le service en ligne, la distance n’est plus un frein, vous permettant ainsi d’accéder au professionnel le plus qualifié à vous aider et ce, peu importe où il se trouve au Québec!

Et auprès des jeunes?

Enfin, avec les adolescents, utiliser ces technologies est tout à fait dans leurs cordes! C’est sans surprise que la présidente de l’ordre des psychologues du Québec affirme « Pour les ados, ce médium entre eux et la personne qu’ils voient en psychothérapie peut les mettre plus à l’aise, peut-être même plus que le contact direct » (la Presse +) Par exemple, si votre jeune est particulièrement anxieux lors de nouvelles rencontres, cette méthode pourrait mieux lui convenir qu’une première rencontre en face à-face.

N’oublions pas que le fait de consulter peut être gênant pour un jeune. En effet, le regard des autres est important et l’idée de pouvoir croiser un camarade de classe dans une salle d’attente peut être suffisante pour empêcher un adolescent d’entamer une démarche. Ainsi le côté anonyme du service en ligne peut vous aider à contourner certaines résistances de sa part.

Alors à tous les parents qui se demandent: mais comment emmener mon ado qui est toujours scotché à son écran à parler à un professionnel? Intégrons le professionnel dans son écran!

Qu’attendez-vous pour tenter l’expérience? La clinique MANA s’occupera de vous trouver le professionnel dont vous avez besoin, que ce soit un psychologue, un psychothérapeute, un psychoéducateur, un nutritionniste, un sexologue, un travailleur social ou autre.

Et si vous n’êtes pas très techno comme personne, ne vous en faites pas! Chez MANA on vous accompagne en procédant à un essai technique d’abord. De cette façon, aucun stress lors de votre premier rendez-vous!  

Maud Pellerin, ps.éd.

Sources utilisées dans l’article :

Perreault, M. (2018). La vidéo s’invite dans la psychothérapie, La Presse + http://plus.lapresse.ca/screens/1592e79d-bb53-41ad-92d5-02c7fb3a7f0f__7C___0.html

Théberge-Lapointe, N., Marchand, A., Langlois, F., Gosselin, P. et Watts, S. (2015). Efficacy of a cognitive-behavioural therapy administered by videoconference for generalized anxiety disorder. Revue Européenne de Psychologie Appliquée/European Review of Applied Psychology65(1), 9-17.

Frueh BC, Monnier J, Yim E et al. (2007) A randomized trial of telepsychiatry for post-traumatic stress disorder. Journal of Telemedicine and Telecare13:142–147.

Mair F, Whitten P (2000) Systematic review of studies of patient satisfaction with telemedicine. British Medical Journal320:1517–1520.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Entrez vos coordonnées pour recevoir le document par courriel

*Champs obligatoires