Prépare-toi à rencontrer quelqu’un d’extraordinaire!

Il me semble qu’hier tu sortais de l’hôpital avec ce mini être humain entre les mains. Et puis il a grandi alors vous avez décidé d’en fabriquer quelques-uns de plus. Et puis ils ont grandi eux aussi. Et la vie a roulé à une vitesse vertigineuse avec la version métro-boulot-dodo moderne, c’est-à-dire café-céréales-petits bonhommes-signer un examen oublié-école du plus vieux-garderie du plus jeune-boulot-devoirs-souper-bain-histoire-dodo-pipi-dodo-cauchemar-dodo.

Puis un jour tu as remarqué que ta puce passait soudainement une demi-heure de plus à se préparer le matin, que la voix de ton « ti-loup » venait de descendre d’une octave, et que ta grande te répondait à grand coup de soupirs et de roulement d’yeux. L’étape que tu redoutais tant s’était installée chez vous sans invitation : l’ADOLESCENCE!

Tu le savais que ça allait arriver un jour. Mais malheureusement, ce n’est pas comme pour l’accouchement : il n’y a pas de cours prénataux qui existent pour ça! Alors là, tu fais quoi avec ça? Tu te dis que ça doit être comme les recettes de Ricardo, ça doit se trouver sur internet!

Et bien j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour toi. La bonne c’est que oui, il se trouve des trucs sur internet! On en a tout plein pour toi ici. La mauvaise, c’est qu’il n’y a pas de recette magique pour passer au travers et que le moment que tu vas avoir l’impression que tu comprends ce qui se passe avec ton jeune, il va changer! Alors aussi bien te mettre dans la tête tout de suite qu’il va falloir que tu d’adaptes.

Respire, pas de panique! Tu t’es adapté quand ils sont arrivés dans ta vie, alors tu es encore capable de le faire! Pour t’aider, commence par retrouver l’ado en toi. Oui, oui! Le « métalleux » avec son chandail de Metallica pis sa veste à studs ou la rebelle aux pantalons pattes d’éléphants tout déchirés dans le bas, chandail bedaine et grosses mèches à bandes! Reconnecte-toi avec cet ado qui voulait simplement être différent, mais faire comme les autres. Celui qui voulait être assez indépendant pour ne pas avoir à rentrer souper, mais qui trouvait ça donc bien réconfortant de trouver une assiette prévue pour lui dans le frigidaire à son retour. Rappelez-vous les moments où vous trouveriez vos parents cool…et ce qui vous tapait sur les nerfs!

Tu vas voir, ça va t’aider à comprendre ton jeune. Mais fais gaffe à ne pas oublier qu’il est un être unique et donc aussi différent de toi. Fais comme quand il est arrivé dans ce monde : apprends à le connaître. Je suis certaine que tu vas faire la rencontre d’une personne extraordinaire!

Vous aimeriez être accompagné pour mieux soutenir votre jeune à travers ce qu’il vit? Notre équipe est là pour vous et/ou votre jeune. N’hésitez pas à nous contacter!

 

Maud Pellerin, ps.éd.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Entrez vos coordonnées pour recevoir le document par courriel

*Champs obligatoires