skip to Main Content
Quelqu’un A Trouvé Le Bouton à Motivation Scolaire Sur Mon Ado?

Quelqu’un a trouvé le bouton à motivation scolaire sur mon ado?

Votre jeune vit des montagnes russes par rapport à l’école. Parfois il vit des réussites, mais d’autres fois les déceptions sont au rendez-vous et vous sentez que cela joue sur sa motivation. Alors comment l’aider à ne pas lâcher prise quand tout semble plus intéressant que l’école?

Les hauts et les bas de la motivation

Tout d’abord, il est important de souligner le caractère changeant de la motivation. Peu importe l’âge que l’on a, on demeure à la merci des fluctuations de la motivation. Il ne faut donc pas se surprendre que votre jeune ait des périodes où sa phrase fétiche est : « C’est plaaaate! »

Saviez-vous qu’on a relevé, chez presque tous les adolescents, une baisse de motivation scolaire au secondaire? Et oui! En plus, il semblerait que l’on ne puisse pas se fier sur les caractéristiques personnelles d’un enfant ou encore sur les antécédents scolaires afin de prédire l’évolution de la motivation…alors ça se peut que votre petit curieux ne démontre soudain plus aucun intérêt pour ses cours qui le fascinaient auparavant.

Ce qui influence la motivation

Même si la motivation est variable, on a tout de même réussi à identifier certains facteurs qui l’influence. Tout porte à croire que l’environnement social de la classe et les pratiques pédagogiques de l’enseignant sont ce qui a le plus d’influence sur la motivation scolaire de votre enfant. Mais on s’entend que toi, papa ou maman, tu as bien peu de pouvoir là-dessus!

Mais écoute bien ceci (ou plutôt, lis bien!) :

L’engagement des parents est le facteur le plus déterminant de la réussite et de la motivation. Plus précisément, l’encadrement et les encouragements seraient les moyens les plus efficaces afin de soutenir le jeune. Alors là on tient quelque chose!

Comment vous pouvez l’aider

Bon. Uno, il faut maintenir un certain encadrement. Mais là, on s’entend. Encadrer ne veut pas dire faire les choses à sa place! Votre défi sera sans doute de garder un œil bienveillant tout en laissant l’espace à votre jeune de découvrir comment il doit s’organiser par lui-même. Il est probable que vous soyez témoin qu’il traine un agenda inutilisé ou encore qu’il procrastine sur un oral qui s’en vient bien plus vite que votre jeune le croit.

À ce moment-là ce sera à vous d’évaluer votre niveau d’implication. Vous lui avez déjà donné tous les outils pour planifier les choses dans son agenda, mais il s’entête à ne pas l’utiliser? Laissez-le voguer un peu par lui-même. Vous pourriez être surpris de constater que votre ado a développé ses propres trucs, comme prendre une photo des devoirs au tableau, ou se référer à son portail de cours. Si ce n’est pas le cas et qu’il est désorganisé, vous le verrez rapidement par une mauvaise note à un examen ou encore par un courriel de l’école vous disant qu’il n’a pas remis son devoir. Vous pourrez alors intervenir en ayant en main les conséquences réelles de son manque d’organisation. Ce sera donc plus facile de lui faire valoir le besoin de mettre en place des stratégies efficaces.

Deuxio, même s’il développe son autonomie, il a encore besoin que vous soyez là pour le féliciter de ses réussites et pour l’aider à comprendre ses échecs. En effet, s’il réussit à s’organiser efficacement et score dans son travail de sciences, soulignez ses compétences et sa persévérance! Il a tenté d’innover dans son projet d’arts plastiques mais sa prof considère qu’il n’a pas suivi la consigne? Parlez-en! Il vous explique qu’il a voulu faire différent : très bien. Alors comment est-ce qu’il pourrait faire différent tout en tenant compte des consignes la prochaine fois?

Identifier les sources de motivation de votre ado        

Il est normal que votre enfant se pose plus de questions qu’avant ou qu’il manifeste plus ouvertement ses opinions. Sa nouvelle capacité à remettre les choses en question s’applique également à l’école. Cela peut donc avoir comme effet qu’il remette en question la nécessité d’apprendre l’algèbre ou l’histoire du Canada. Puisqu’il a probablement raison sur le fait que ces apprentissages ne lui serviront jamais, ne perdez pas de temps à tenter de le convaincre de leur utilité!

Le truc : trouvez l’élément qu’il aime (autre que la matière!) et qui le motive à poursuivre. Il aime le sport et veut rester dans sa concentration soccer? C’est important de maintenir une bonne moyenne pour y rester. Il vise le programme de technique policière? Faites la liste de préalables pour y entrer. Tout comme vous, votre ado à besoin de trouver le sens de ce qu’il fait au quotidien!

À cette étape, il peut être avantageux de faire appel à un spécialiste en orientation afin de l’aider à déterminer sa cible (par ici : https://cliniquemana.com/orientation/).

Vous trouverez aussi avantage à ajouter des sources de motivation à court terme puisque votre ado a parfois de la difficulté à se projeter dans le futur. Ciblez les choses qu’il aime : une sortie au cinéma entre amis afin de souligner les bons résultats de la première étape? un samedi soir au hockey afin de motiver fiston à poursuivre ses efforts soutenus en maths?

Ces moments de plaisir rendront leur parcours scolaire beaucoup plus amusant!

Il faut travailler sérieusement sans se prendre au sérieux.

Clint Eastwood

Maud Pellerin, ps.éd.

Back To Top